La réalité en pleine face ?

 

A chaque endoctriné sévissant au volant d’un bahut, d’une camionnette, d’une bagnole, ou tirant dans le tas ou se faisant péter les tripes en public, nous avons le droit à d’éternels débats stériles, à de maudites lois et décrets tout aussi liberticides qu’inactifs. On en parle moins évidemment voire pas du tout quand ça tombe dans de pauvres patelins secondaires. Ce qui compte avant tout c’est d’émouvoir, de faire chialer dans les chaumières, de faire pisser la pseudo-compassion des cloportes et de vite passer à d’autres faits tout aussi épouvantables. D’autres experts payés un smic l’émission de télé viennent disserter en rangs bien ordonnés, des marches blanches, des cellules psychologiques, des bougies… et puis ça recommence. Pendant ce temps, les possédants s’occupent de tout pour vous, et surtout d’entretenir cet état de fait. Des pauvres qui en tuent d’autres, ça émeut surtout… les pauvres.

D’un autre côté, moins vendeur médiatiquement et politiquement, on dénombre plus de morts au travail, plus de trucidés par la pollution, de crève-la-dalle, et bientôt plus de victimes du changement climatique par an que les guerres et le terrorisme en font. Le glyphosate ? Tout le monde en bouffe, en boit, en a dans le sang et les larmes, mais il n’est pas qualifié de terroriste. On l’interdit aux particuliers, mais les empoisonneurs de la FNSEA qui en utilisent par tonnes continuent à le répandre en toute légalité. Les camions transportant des trucs venus d’on ne sait où qui fument tout noir ? Pas terroristes non-plus, on préfère « vélibiser » quelques tocards de parisiens, punir le pécore qui n’a plus rien dans son bled que des maisons de chômeurs et doit rouler trente borne pour aller au taf s’il en a un ou faire ses courses à la ville en lui augmentant le gasoil. Nos déchets polluent ? Ben quoi, bandes de fainéants, achetez de la bouffe de merde dans des emballages pourris, du soda dégueu dans des bouteilles en plastoque mais n’oubliez pas de trier vos déchets. Les fabricants de toutes ces saloperies vous en remercient par avance car ils continueront à s’engraisser en vous les vendant. Votre gosse est gras comme une frite de chez MacDo ? Pas grave, qu’il marche un peu pour Halloween, le porte à porte ça fait maigrir et s’il se goinfre des bonbons Haribo en rentrant, vous saurez à qui vous en prendre. La sécu vous rembourse mal ? Bah, aller hop ! payez-vous une bonne mutuelle à prix d’or et privez-la de revenus, bientôt elle n’existera plus. Vous crevez au boulot ? De TMS, de harcèlement ? Mais continuez à y aller sinon vous crèverez à la rue.
Là, vous vous dites, et la relation entre le premier et le second paragraphe ? Peur de vous prendre la réalité en pleine face ? Relisez et réfléchissez.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s